Chronique #10

Dans ce podcast, on passe en revue les différents termes à connaitre afin de bien choisir sa tente pour profiter de vos randonnées!!

Si vous préférez la lecture, voici mes conseils pour choisir au mieux votre tente

Bonjour, aujourd’hui nous allons parler du choix de la tente en randonnée. À quoi devons-nous réfléchir lorsqu’on veut choisir sa tente et quels sont les différents termes auxquels on va être confronté.

Pour quel usage?

Comme toujours la première chose à faire est de déterminer quel usage vous allez faire de cette tente. Pour quelle fréquence d’utilisation en avez-vous besoin, pour quel climat, est-ce une tente que vous allez porter dans un sac à dos, sur un vélo…. Tout cela va vous donner un certain nombre de contraintes auxquelles devra répondre votre tente en fonction de vos besoins. 

Par exemple, la contrainte de poids, bien qu’importante dans tous les cas, ne sera pas aussi importante si vous partez avec un âne ou à vélo, que si vous portez vous-même votre sac à dos. Alors quels sont les différents critères de choix ?

Nombre de places

Premièrement le nombre de places, il existe différentes tailles de tente, en général pour les voyages au long cours, on regardera les tentes pour 1 personne si vous êtes minimalistes ou bien 1 personne et demi, 2 ou 3, en fonction du nombre de personnes, de ce que vous voulez mettre dans votre tente et du confort souhaité. Si vous partez à plusieurs, il peut être intéressant de ne prendre qu’une seule tente de plusieurs places et si vous partez tout seul, il peut être intéressant d’avoir une tente d’une place et demi ou deux pour avoir plus de place si le confort est important pour vous ou si envisagez d’avoir de temps à autre un ou une invitée. J’ai rencontré également des voyageurs à vélo qui étaient seuls, mais avait une tente 3 places afin d’avoir plus de confort et de pouvoir mettre toutes leurs sacoches à l’intérieur. Ensuite, il y a la forme. En fonction de votre usage, la forme peut avoir son importante, mais aussi en fonction de votre taille et du confort recherché. 

Les différentes formes

Il existe différentes formes générales de tentes.

Les tentes en dôme ou igloo, qui sont généralement très simples à monter avec deux arceaux croisés qui se plantent dans les quatre coins de la tente. Ses tentes sont plus la plupart ce que l’on appelle autoportante, c’est-à-dire qu’elles n’ont pas besoin d’être plantées dans le sol pour tenir en forme. Pratique si vous devez dormir sur un sol dur. Parfois, lors d’un voyage, si vous êtes invité à dormir sous un préau et qu’il fait froid, qu’il y a du vent ou tout simplement que vous voulez un peu d’intimité, mais que le sol est bétonné, il peut être pratique d’avoir une tente autoportante.Ensuite, il y a les tentes tunnel, elles ne sont pas autoportantes et nécessitent donc d’être tendu avec des cordes plantées au sol avec ce qu’on appelle des sardines (ce sont des petits piquets métalliques). Sur sol très dur, rocailleux ou bétonné, il ne sera pas possible de planter la tente, mais d’autres techniques permettront tout de même de s’en sortir si vous n’avez pas le choix.

Puis nous avons les tentes Tipi, de forme pyramidale avec un mât central. Elles sont spacieuses et permettent de tenir debout à l’intérieur. Elles ne sont pas autoportantes non plus. Voilà pour les trois formes les plus classiques, sachant qu’après il existe un nombre élevé de tente dont la forme est plus ou moins éloignée de ces designs.

Les termes à connaitre

Voyons maintenant différents termes que vous allez rencontrer lorsque vous allez rechercher une tente. Comme on vient de le voir, il y a le terme, Autoportante, pour les tentes qui tiennent debout toutes seules. Elles ne nécessitent pas d’être fixées au sol avec des sardines ou d’être tendues avec des cordes pour tenir debout. Ces tentes possèdent 1 ou plusieurs arceaux qui viennent se placer dans les quatre coins de la tente et sur lequel la toile va être accrochée pour lui donner sa forme finale. L’avantage de ces tentes, c’est qu’une fois monter elles peuvent facilement être déplacées, mais aussi qu’elles peuvent être montées n’importe où, sans effort et peu importe le type de sol. À l’inverse, les tentes non-autoportantes ne tiennent pas debout toutes seules et vont nécessiter d’être fixées au sol et d’utiliser les cordelettes pour la tendre et lui donner sa forme finale.

À l’inverse, les tentes non-autoportantes ne tiennent pas debout toutes seules et vont nécessiter d’être fixées au sol et d’utiliser les cordelettes pour la tendre et lui donner sa forme finale. Une fois montée, on ne peut plus la déplacer à moins de la démonter. De plus, elle ne peut pas être montée sur un sol très dur ou caillouteux à moins d’user d’un peu d’ingéniosité. 

Enfin, on trouve les semi-autoportantes, dont la structure tient plus ou moins toute seule, mais qui nécessite tout de même 1 ou 2 sardines pour lui donner sa forme finale.

Ensuite, il y a la notion de double toit, qui correspond au toit de la tente. C’est la partie extérieure de la tente qui va vous protéger de la pluie, du vent et du soleil…. Elle doit donc être solide, imperméable et protectrice contre les UV. En fonction de vos besoins, vous allez vous intéresser au type de tissu polyester ou nylon. En général, le nylon offre un rapport légèreté/résistance plus intéressant que le polyester, celui-ci étant lourd au mètre carré. Vous allez vous intéresser aussi au procédé de tissage : Ripstop ou Taffeta. Le ripstop augmente la résistance du tissu à la déchirure et à l’abrasion quant au taffeta, il sèche rapidement, est hydrofuge et est imperméable au vent.Puis dans les spécifications, vous trouverez aussi la résistance du tissu exprimée en deniers, plus le chiffre est important, plus le fil est résistant à la déchirure, vous verrez aussi le type de traitement  de la toile, silicone et/ou polyuréthane et aussi l’indice d’imperméabilité mesurée en colonne d’eau est exprimé en mm. Plus l’indice est élevé, plus le tissu est imperméable. Vous retrouverez ces spécificités aussi sur le sol de la tente. Celui-ci est cousu à ce qu’on appelle la chambre intérieure ou la toile intérieure, mais vous pouvez trouver des tapis de sol à acheter séparément pour ceux qui n’auraient pas besoin de la chambre intérieure. Alors justement, parlons de cette toile intérieure, elle se fixe sous la toile extérieure, mais peut sur certains modèles se monter seule afin de profiter d’une nuit à la belle étoile protégée par une moustiquaire. Elle peut être faite de panneau plein en nylon ripstop ou de panneau de filet en mesh nylon ou bien encore composé d’un mix des deux, nylon ripstop en bas pour plus d’intimités, mais du mesh nylon en haut pour profiter de la vue. Le mesh ou plus communément appelé la moustiquaire est plus légère et favorise la circulation d’air quant aux tissus plein il apporte plus de confort et isole mieux. De manière générale, rappelez-vous qu’une tente n’est pas là pour vous tenir chaud, mais pour vous protéger des éléments extérieurs. Vous constaterez surtout en hiver qu’il y a toujours un écart entre l’intérieur de la tente et l’extérieur et c’est ce qui va créer la condensation, dû à votre propre dégagement de chaleur et votre respiration. 

 

Et le confort alors ?!

Après les spécificités techniques de qualité de la tente, on va bien sûr s’intéresser au confort :

On parlera des absides, de 1 à 2 selon les modèles, l’abside c’est la partie extérieure de la chambre protégée par le toit, c’est-à-dire la partie extérieure de la toile intérieur mais qui est sous la toile extérieure, j’espère que vous arrivez à suivre!!! Elle sert à stocker votre sac, chaussure ou autre pendant la nuit tout en les protégeant de la pluie. Certains y font aussi leur cuisine, à leur risque et péril. Lors du choix de la tente, on fera attention aussi aux coutures, point faible de l’étanchéité de la tente. Bien vérifier donc que le fabricant les a protégés par des bandes thermo-soudées ou thermocollantes pour les tissus en polyester ou traiter avec du silicone dans le cas des tissus en nylon. On pourra aussi s’intéresser aux sardines qui pourront dans certains cas être changées pour un type de sardine plus léger ou plus solide selon vos besoins. Autre point à prendre en compte, le montage de la tente, est ce que la toile intérieure se monte en même temps que la toile extérieure ? C’est un point auquel on ne pense pas toujours, mais qui peut être très pratique surtout s’il pleut, cela évite de mouiller votre chambre, sans parler du fait que cela va plus vite.

Voilà, j’espère que vous y verrez un peu plus clair pour pouvoir choisir la tente qui conviendra au mieux à votre voyage. Je vous dis à la semaine prochaine, même heure. À tout bientôt, ciao. 

Caroline

Portrait caro

À PROPOS

Caroline Moireaux. Partie le 1er juin 2011 pour un TDM principalement à pied. Je suis revenue 8 ans après, avec des souvenirs plein la tête.

RETROUR SUR 8 ANS DE VOYAGE

8 ans de voyage autour du monde principalement à pied mais aussi à vélo et en bateau, 30 pays et plus de 53000 Km. Récits, photos, trucs et astuces...

FORMATION

Finies les heures interminables à lire des blogs et des forums, je te guide pas à pas, à travers des vidéos, dans la préparation de ton voyage.

GROUPE D'ENTRE-AIDE

Retrouve une communauté de voyageurs ou futur voyageurs, pour t'aider dans la préparation de ton voyage.

Les autres épisodes du podcast