Chronique #6

Dans ce podcast, on passe de sacs de couchage leurs formes, mais aussi à quoi correspondent les températures indiquées.

Si vous préférez la lecture, voici mes conseils pour choisir votre sac de couchage pour une rando ou un voyage au long cours

Bonjour, aujourd’hui, nous allons parler du sac de couchage, le fameux grand débat entre plume ou synthétique.

Mais ce n’est pas par là que nous allons commencer, car avant de pouvoir déterminer ce qui vous conviendra le mieux, il va falloir déterminer vos besoins et vos envies. Il y a une infinité de voyages possible et autant de style de voyageur, donc s’inspirer des choix des autres est une bonne chose mais si vous ne savez pas trop pourquoi ils ont fait tel ou tel choix, il y a de grandes chances pour que vous vous rendiez compte un peu trop tard que ce n’était pas le bon choix pour VOUS. 

Où allez-vous dormir avec votre sac de couchage et à quelle période ?

Alors avant de se poser la question synthétique ou plume, il va falloir déterminer où on va et quand!

En fonction des pays et des températures qu’on risque d’y trouver cela va faire une grande différence. Vous ne prendrez pas le même sac de couchage si vous partez dans la jungle amazonienne que si vous partez en hiver dans la toundra sibérienne. Il va donc falloir déterminer le type de climat et les types de température que vous risquez d’affronter.

On ne part pas au milieu de l’extrême orient russe en automne avec un sac de couchage dont l’indice de température extrême est donné pour -10 °C quand on sait qu’il peut faire -25, mais bon pour le savoir, faut-il encore s’être renseigné!!!! Petit clin d’œil perso à un ami qui se reconnaîtra.

Il est donc important de savoir plus ou moins à l’avance où on va mettre les pieds et quel type de temps et de température on risque de trouver et de se préparer au pire afin de survivre a tous les temps. 

Le sac de couchage est l’un des éléments le plus important, car c’est lui qui va vous permettre de dormir au chaud et de pouvoir récupérer et vous donner l’énergie de poursuivre le lendemain, il n’y a rien de pire que d’avoir froid la nuit, vous ne pourrez pas tenir longtemps si vous ne dormez pas bien.

Une fois que vous connaissez les conditions climatiques et les températures que vous risquer de rencontrer, il vous reste plus qu’à choisir ce qui vous conviendra le mieux.

Sac de couchage synthétique

Les sacs de couchage synthétiques résistent mieux à l’humidité, mais sont souvent plus lourd et moins compressible que les sacs de couchage en plume pour des températures d’utilisation équivalentes. De plus, il est facile à nettoyer.

Sac de couchage en plume

Les sacs de couchage en plume eux sont plus respirant, plus chaud et moins lourd, mais plus cher, et l’entretien est plus délicat.

À quoi correspondent les températures indiquées sur le sac

Outre le choix du garnissage entre synthétique ou duvet, il va falloir s’intéresser aux températures d’utilisation.

En général vous en trouverez trois d’indiquées sur le sac : 

Elles sont déterminées lors de test en condition dite normal (pas en pleine tempête) qui corresponde à une norme européenne bien spécifique, la EN 13537 pour ceux que ça intéresse. 

      • Température confort : qui correspond à la température jusqu’à laquelle une femme de 60 kg pourra dormir confortablement, sur le dos décontractée sans avoir froid. Et c’est cette température qui va falloir prendre en conte lors de votre choix.
      • Température limite de confort, correspond à la température à laquelle un homme de 70 kg, recroqueviller sur lui-même va être à la limite de la sensation de froid. Donc si vous êtes une femme de 60 kg il va falloir revoir ce chiffre à la baisse, vous n’allez pas pouvoir vous baser déçu.
      • Température extrême, correspond à la température ou une femme de 60 kg recroquevillée sur elle-même risque l’hypothermie pouvant bien sûr entrainer la mort.

Alors je le rappelle, toutes ces températures sont déterminées pour des conditions d’utilisation normale, sans tenir compte des différences variation climatique pluie, vent… Et sans tenir compte des différences corporelles de chacun. Donc pensé toujours à utiliser votre bon sens, vous mieux que personne savez ce qui est le mieux pour vous, si vous avez tendance à être frileux, il va falloir le prendre en compte.

De plus la fatigue et ce que vous manger va influencer votre ressenti au froid, donc pensez-y.

Le choix que j'avais fait pour mon tour du monde

En ce qui me concerne pour mon tour du monde, j’avais choisi un sac de couchage en plume, car celui-ci m’offrait une grande versatilité, même en dormant à la belle étoile régulièrement, je n’ai jamais eu froid même si mon duvet était gelé ou mouillé par la rosée. La température confort était de -20 °C, limite confort a -32 °C et extrême a -40 °C, inutiles de préciser que je n’ai jamais eu froid même à -25 °C.

Pour moi, l’avantage du duvet, c’est que même l’été, je pouvais l’utiliser en « couverture » sans mourir de chaud, la plume permettant une meilleure auto régulation de la chaleur.

Les différentes formes de sac de couchage

Parlons maintenant des différentes formes.

Vous trouverez des sacs de couchage dit couverture à forme rectangulaire qui sont plus confortable pour dormir, car plus large au niveau des pieds, mais qui offrent une moins bonne protection thermique et sont plus encombrant que les sacs de couchage dit sarcophage. En général, ces sacs de couchage sont utilisés si vous allez au camping et qu’il ne fait pas très froid.

Ensuite donc vous aurez les sacs de couchage dit sarcophage, qui épousent la silhouette d’un corps et permettent aussi d’optimiser la température. Ils sont moins encombrants et plus légers que les sacs couvertures. C’est le type de sacs le plus utilisés par les randonneurs à moins que vous soyez un adepte de l’ultra léger auquel cas il existe aussi ce que l’on appelle les pieds d’éléphant. Il s’agit d’une sorte de moitié de sac de couchage, la partie supérieure du sac a été supprimée pour ne laisser que la partie inférieure. Ces sacs couvrent donc les jambes et le bassin, mais pas le reste du corps, il vous faudra alors dormir avec vos habits, notamment votre doudoune pour ne pas avoir froid.

Toujours dans l’optique des randonnées ultra léger, on trouve également les quilts, où la partie dorsale du sac de couchage a été retiré afin de gagner du poids, cette partie n’offrant pas une grande protection thermique puisqu’elle est écrasée par votre corps, donc votre dos va être directement sur le matelas.

Voilà pour les différentes formes de sac de couchage que l’on peut trouver. 

Les petits détails qui ont leur importance


On va terminer avec les petits détails qui peuvent être utiles comme une capuche intégrée au sac de couchage avec un cordon de réglage qui peut être très utile par temps froid pour gagner en température, l’utilisation d’un drap de soie ou polaire aussi appelé « sac à viande » également pour gagner en température, mais aussi pour éviter de salir votre sac de couchage, laver un drap étant beaucoup plus simple et rapide que de laver le sac en entier surtout s’il est en plume. L’avantage aussi d’avoir un drap de soie, c’est que s’il fait très chaud en été celui-ci pour être suffisant pour dormir.

Ensuite, il y a des options comme avoir un tissu imperméable à la tête et aux pieds afin de ne pas perdre en chaleur si vous dormez à la belle étoile ou sous un tarp, notamment avec un sac de couchage en plume, ses parties pouvant être mouillés plus facilement, car parfois, elles sont hors du matelas.

Vous pouvez également penser à la fermeture éclair, certaines marques vous offrent la possibilité de choisir si vous la voulez à droite ou à gauche, alors si vous partez avec votre conjoint prendre une fermeture à droite et l’autre à gauche vous permettra de pouvoir coupler votre sac de couchage :)

Voilà, vous savez tout, bon choix.

Caroline

Portrait caro

À PROPOS

Caroline Moireaux. Partie le 1er juin 2011 pour un TDM principalement à pied. Je suis revenue 8 ans après, avec des souvenirs plein la tête.

RETROUR SUR 8 ANS DE VOYAGE

8 ans de voyage autour du monde principalement à pied mais aussi à vélo et en bateau, 30 pays et plus de 53000 Km. Récits, photos, trucs et astuces...

FORMATION

Finies les heures interminables à lire des blogs et des forums, je te guide pas à pas, à travers des vidéos, dans la préparation de ton voyage.

GROUPE D'ENTRE-AIDE

Retrouve une communauté de voyageurs ou futur voyageurs, pour t'aider dans la préparation de ton voyage.

Les autres épisodes du podcast